En voyage ! du XVe au XXIe

Dans le réseau des médiathèques de Montpellier, du 3 janvier au 31 mars 2023

J’invite les promeneurs à une déambulation poétique sur les traces des ARCHEOLOGIES FERROVIAIRES (Editions Jou) le samedi 25 février à 10h30

A 16 h, à la Médiathèque Françoise Giroud de Castries (Hérault), rencontre autour du livre :

19-20 nov 21

275. Gros travail sur le site, correctifs (une page effacée par erreur + affinage du menu principal), recherches diverses pour lancement des podcasts LMM, un tour du côté des CSS, que je laisse tomber. Longues recherches de musiques libres de droit. Mise en ligne du nouvel objet de la sentimenthèque, après mise en musique, mixage, etc. Pense proposer sur LMM Podcast des lectures qui ne seront pas sur L’Œil, pour éviter les doublons.

276. Entamé le 2e chapitre du séminaire X de Lacan, « L’angoisse, signe du désir ». Ardu, passionnant. Références constantes à Freud (bien sûr), Hegel (Phéno). Le trait unaire, avant nous, c’est l’Autre, conscience qui me voit (Hegel), qui lutte pour le prestige. Lacan après lui considère l’Autre comme inconscience ; l’Autre intéresse mon désir dans la mesure de ce qui lui manque et qu’il ne sait pas. Donc il n’y a pas pour moi d’accès à mon désir, sinon noué avec le S barré (= dépendance su sujet S à l’Autre). L’Autre comme lieu du signifiant.

277. Mise en ligne de «  A’A » sur Spotify et Anchor. Aa, la coulée de lave hawaïenne. Fasciné par ce double A que j’ai assimilé à l’alpha et à l’aleph. Langue primordiale, cliquetante de clinkers.

278. Reçu mon livre Archéologies ferroviaires. Étonnement de tenir le livre entre mes mains : il ne m’appartient déjà plus. Montré à quelques personnes : feuilletage intéressé et promesse d’achat, ou feuilletage rapide de quelques secondes : il est déjà oublié. Il lui faudra «  trouver ses lecteurs ».