Dâh : quoi de neuf ?

Une nouvelle numérotation des poinçons.

Désormais (11/10/2022) les poinçons sont renumérotés à partir de 1, pour conférer à cette page dédiée à la lecture de Dâh une autonomie par rapport aux poinçons déjà existants. La numérotation des séquences ne change pas. Il se peut que subsistent des poinçons portant l’ancienne numérotation : je corrige au fur et à mesure.

L’aventure n’est pas achevée : à ce jour, 46 chapitres écrits, depuis mai 2022. Ma lecture s’enrichit de nouveaux apports : L’Oiseau, récit physique, The Language of The Birds, Réinjections Tandil, livres de C. Macquet. Je glane chez Michel de Certeau, Vitrac, Artaud, des éclairages neufs. Le rapport à la frontière, au bord et au cadre tirent profit de la topologie lacanienne, influencée par le mathématicien Cantor. Vous ne lirez pas pour autant un traité lacano-mathématique, mais bien ma lecture personnelle, qui aime à braconner  » à cette heure un livre, à cette heure un autre ». J’avance doucement dans Dâh, je cherche et écoute tous les échos que ce livre immense et inclassable fait naître en moi.

Embarquez pour Dâh, dépaysement garanti.

Laisser un commentaire